Boeing compte rattraper son retard sur Airbus d'ici deux ans grâce à la reprise du marché américain, estime le vice-président du marketing du constructeur aéronautique américain, Randolph S. Baseler, dans un entretien publié lundi par le quotidien économique espagnol Expansion.

Selon ce responsable de Boeing, la récession du marché intérieur américain après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis "prendra fin dans deux ans et le marché pourra alors absorber toutes les commandes en retard".

"C'est alors que Boeing et Airbus seront à nouveau en situation d'équilibre", ajoute M. Baseler. "Si cette année nous pensons livrer 320 avions, en 2006 nous espérons faire un bond et en vendre entre 375 et 385", ajoute-t-il.

Selon le vice-président du marketing de Boeing, le retard pris par le constructeur américain sur son rival européen s'explique par l'incapacité des compagnies américaines en pleine récession à payer 600 appareils commandés à Boeing.

"Airbus a moins souffert de la crise et en outre opté pour une politique consistant à produire au même rythme pendant la récession", ce qui fait que 4,5 pc des Airbus A320 sont invendus contre seulement 1 pc des Boeing 737, explique-t-il.