Boeing reconnaît avoir été forcé de corriger des défauts dans le logiciel des simulateurs destinés à reproduire les conditions de vol et avec lesquels sont formés les pilotes du 737 MAX, avion impliqué dans deux catastrophes ayant fait 346 morts.

"Boeing a fait des corrections sur le logiciel du simulateur de vol et a fourni des informations supplémentaires aux exploitants du système pour s'assurer que l'expérience soit représentative des différentes conditions de vol", a déclaré l'avionneur dans un courriel à l'AFP.