Bpost s'attend en effet à devoir traiter davantage de colis pour le 'black friday' (27 novembre), suivi du 'cyber monday' (30 novembre), de la Saint-Nicolas et de la période de Noël. "A partir de maintenant et jusqu'à la fin de l'année comprise, ces travailleurs temporaires supplémentaires seront déployés pour soutenir nos activités opérationnelles et nos collègues : la distribution des nombreux colis, le transport, le tri, ...", détaille Barbara Van Speybroeck, porte-parole de bpost.

Certains d'entre eux seront des intérimaires et d'autres auront un contrat à durée déterminée.

Aujourd'hui, Bpost traite quelque 390.000 à 400.000 colis par jour et est encore loin du pic en la matière, y indique-t-on