Les actionnaires de bpost ont confirmé mercredi la nomination des six nouveaux administrateurs de l'entreprise postale. L'assemblée générale des actionnaires s'est tenue en ligne mercredi. Le président intérimaire, l'Américain Ray Stewart, âgé de 72 ans, dirigeait cette AG. Les actionnaires avaient à se prononcer sur le mandat de sept administrateurs dont six nouveaux venus.

Le directeur politique d'Ecolo, Mohssin El Ghabri, a reçu 87,09 % de votes favorables, le plus haut score de tous ces nouveaux arrivants. Les autres candidats ont tout de même chacun enregistré un résultat supérieur à 80%.

Ces dernières années, la nomination des administrateurs chez bpost était à chaque fois approuvée à une très large majorité, dépassant les 90 %. Avec plus de 102 millions d'actions en sa possession, l'État pèse lourd dans ces votes.

Il y a eu plus de réserves cette année. Pour le vote de la nouvelle présidente, Audrey Hanard, 36 ans, il n'y avait ainsi que quelques voix favorables supplémentaires, outre celles émanant de l'État. Les représentants de 22,7 millions d'actions ont voté contre et les représentants de près de 3 millions se sont abstenus.

Le licenciement de l'ancien CEO, Jean-Paul Van Avermaet, a par contre été approuvé à l'unanimité. Le CEO ad interim, Dirk Tirez, a rappelé que le nom du successeur de M. Van Avermaet serait connu dans le courant de l'été.

M. Tirez a ajouté que bpost sortait d'une année remarquable et a salué les 36.000 collaborateurs de l'entreprise. Ils ont livré "des prestations exceptionnelles dans des circonstances difficiles". Il a également demandé un moment de silence pour les huit postiers décédés dans la pandémie.