Elle s'engage, à la demande de la ministre De Sutter, à livrer tous les colis à domicile, mais certains ne le seront qu'après avoir passé cinq jours en points d'enlèvement, annonce-t-elle lundi.

Bpost a engagé 3.000 personnes supplémentaires pour venir soutenir les 30.000 collaborateurs de l'entreprise afin de faire face à cette période particulièrement chargée. Elle n'exclut pas d'en engager encore si cela s'avère nécessaire.

Concrètement, il a été décidé de recourir à des points d'enlèvement (point poste, Decathlon...) afin de donner l'opportunité aux citoyens d'avoir leurs colis à disposition plus rapidement. Ceux qui n'auraient pas pu aller réceptionner leur bien dans les cinq jours ouvrables se le verront livrer.

Bpost met également en place un système de "click & collect" via ses bureaux de poste pour les commerçants locaux qui se sont lancés dans la vente en ligne, à partir de mercredi.