Une décoration pour 50 ans de pension ?

Le président de la Fédération des entreprises de Belgique, Thomas Leysen, qui a tenu des propos énergiques au sujet des banques qu’il ne faut, selon lui, "pas taxer davantage" (LLB du 30 septembre), s’est aussi exprimé à propos des pensions. "L’âge moyen du départ à la retraite est en légère augmentation mais ce n’est pas suffisant si l’on veut que le système reste finançable. Il faudra procéder aux réformes nécessaires car on ne peut plus appliquer des principes instaurés à une autre époque. Il faut tenir compte de la démographie", nous a-t-il déclaré. Ce faisant, Thomas Leysen livre cette anecdote : "Mon père (André Leysen, ancien président d’Agfa Gevaert et président lui aussi de la FEB, NdlR) me racontait qu’il décorait régulièrement des gens qui étaient entrés à l’usine à quatorze ans et qui avaient cinquante ans de service. Dans quelques années, si on continue, on pourra décorer les premiers pensionnés qui seront partis à 48 ans en prépension et qui auront cinquante ans de pension !"

"Cela prouve que le système doit changer. Ce que l’on a fait jusqu’à présent avec le pacte des générations est trop modeste. Il faut en finir avec cette fâcheuse habitude de sortir les gens définitivement du marché du travail trop tôt. Beaucoup d’entre eux sont talentueux et condamnés prématurément à l’inactivité", conclut le "patron des patrons" qui approche, lui, de la cinquantaine...