Automobile

Le plan Magna entre les mains de Kris Peeters

Le plan de restructuration de General Motors Europe, dont fait partie Opel, a été transmis par le repreneur canadien Magna aux gouvernements concernés. Bien que le sort de l’usine d’Anvers semble très compromis, aucune annonce officielle n’a encore été faite. Le commissaire européen à l’Industrie, Günter Verheugen, a révélé jeudi que le "business plan" était "désormais disponible". "Il a été envoyé au gouvernement allemand et aux autres Etats" qui accueillent des usines du groupe, comme celle d’Opel à Anvers. Le ministre-Président flamand, Kris Peeters, a rapidement confirmé que le plan était disponible depuis lundi à travers une "data room". Les autorités flamandes ont mandaté le cabinet de consultance de PriceWaterhouseCoopers (PWC) et le cabinet d’avocats Eubelius pour étudier ces données complexes, étalées sur plus de 1 000 pages. Il n’a par contre pas confirmé que le plan prévoit la fermeture de l’usine d’Anvers. (Belga)