Gouvernance d’entreprise

Berlin contre un quota de femmes

Le gouvernement allemand s’est rangé aux côtés de la Grande-Bretagne pour s’opposer au projet de quotas de femmes dans les conseils d’administration des entreprises voulu par la Commission européenne, selon le Süddeutsche Zeitung (SZ), samedi. "Une obligation légale de l’Union européenne imposant un quota n’est selon nous [ ] pas la bonne voie", écrivent la ministre de la Justice, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, et celle de la Famille, Kristina Schröder, dans une lettre dont le SZ cite des extraits et adressée au ministre britannique de l’Economie, Vince Cable. Selon le SZ, outre l’Allemagne et la Grande-Bretagne, la Bulgarie, la République tchèque, le Danemark, la Hongrie, la Lituanie, Malte, les Pays-Bas, la Suède et la Slovénie sont opposés à l’idée d’une législation en la matière. La vice-présidente de la Commission européenne, Viviane Reding avait annoncé en mars son projet de faire voter un texte contraignant les entreprises à faire une plus grande place aux femmes à leur tête. (AFP)