Quelque 7.000 passagers sont touchés par le report de l'extension du plan de vols annoncé mercredi par Brussels Airlines, a indiqué la porte-parole Maaike Andries. L'entreprise entendait augmenter sa capacité à partir du mois d'août. Mais les discussions avec l'État belge sur une aide financière sont toujours en cours.

Brussels Airlines devait augmenter le nombre de long courrier à cinq mais continuera donc à opérer avec deux appareils long courrier et 21 avions court courrier.

Le report concerne les vols long courrier de la première semaine d'août. Ceux de la deuxième semaine sont pour l'instant toujours garantis, dans l'espoir qu'une solution soit trouvée d'ici là.

Quelque 7.000 personnes ont réservé leur place dans un de ces vols annulés. "Dans un premier temps, nous cherchons un vol alternatif. Le report du voyage ou un remboursement, si le passager le souhaite, figure également parmi les possibilités", a noté la porte-parole.

Dès lors, rien ne change sur le réseau court courrier pour l'instant. Toutefois, en raison du code rouge obtenu par certaines destinations européennes après la publication de nouveaux avis de voyage du SPF Affaires étrangères ces derniers jours, Brussels Airlines a remarqué une forte baisse des réservations pour ces régions. "Il n'est pas exclu que nous devions recomposer la fréquence de ces vols", a souligné la porte-parole. Il n'est toutefois pas question de supprimer complètement ces destinations.