Depuis le 1er octobre, Brussels Airlines vole à nouveau quotidiennement entre Kinshasa et Bruxelles. La compagnie belge introduit également progressivement sa toute nouvelle Premium Economy Class sur ses routes africaines.

Suite à l’aval donné en février par l’Agence nationale de l’aviation civile congolaise, Brussels Airlines a pu augmenter graduellement ses fréquences de vol, reliant maintenant tous les jours Bruxelles à un de ses marchés clés sur le continent.

"L’Afrique joue un rôle crucial sur le réseau long-courrier de Brussels Airlines. Notre compagnie offre plus de 1,2 million de sièges vers et depuis l’Afrique en 2019. Grâce à plus de 90 ans d’expérience, Brussels Airlines a une vaste connaissance de comment opérer sur le continent africain, plus spécifiquement en Afrique sub-saharienne. Le succès de ses vols à destination et en provenance de l'Afrique réside en partie dans ses liaisons avec le reste du réseau Brussels Airlines, via son hub à Brussels Airport. En effet, plus de 70% des voyageurs ont des correspondances vers ou à partir d'autres destinations en Europe et les États-Unis", explique le communiqué de la compagnie belge.

Bien que la plupart des destinations de Brussels Airlines en Afrique attirent principalement les voyageurs d’affaires et les passagers qui rendent visite à leurs amis et parents à l’étranger (VFR), les touristes sont de plus en plus nombreux à voler vers les côtes africaines, notamment les stations balnéaires comme Dakar au Sénégal et Banjul en Gambie.

Avec 84 vols par semaine et 17 destinations en Afrique sub-saharienne, Brussels Airlines vise clairement à investir l'espace aérien du continent africain qui reste le marché le plus important pour la compagnie.