C'est ce qu'ont souligné le PDG de l'aéroport de Zaventem, Arnaud Feist, le PDG de Brussels Airlines, Peter Gerber, et le directeur de TUI fly pour la région occidentale, Gunther Hofman, lors d'une conférence de presse commune ce mardi. Ils ont souligné l'importance du certificat coronavirus européen. Avec ce certificat, les personnes qui ont été vaccinées contre le Covid-19, qui peuvent présenter un résultat négatif récent ou qui ont des anticorps après une maladie devraient pouvoir voyager librement dans l'espace Schengen. L'Union européenne se hâte de mettre en place les dispositions nécessaires avant les vacances d'été.

Selon M. Feist, le certificat est "indispensable" pour une bonne organisation des voyages aériens cet été et pour organiser les tests et la vaccination de manière uniforme. "Le certificat permettra aux autorités de vérifier le statut des passagers plus facilement et plus efficacement", déclare le PDG de Brussels Airport. Les passagers sauront également où ils en sont dans toute l'Europe.

"Dans la bonne direction"

Brussels Airlines attend également l'harmonisation avec impatience. "Nous devons réduire la complexité", a déclaré le PDG Peter Gerber. Non seulement pour les passagers, qui doivent désormais se tenir au courant des règles en constante évolution dans les différents pays, mais aussi pour garantir le fonctionnement "sûr et harmonieux" de la compagnie aérienne. "L'idée de l'Union européenne de créer un certificat est un pas dans la bonne direction". Brussels Airlines préconise également d'accepter des tests rapides pour être autorisé à voyager.

Gunther Hofman, de TUI fly, considère que les tests rapides, les vaccinations et la preuve uniforme de l'immunité sont essentiels pour que la relance des voyages de vacances soit un succès cet été. "Le certificat européen peut contribuer à rétablir la liberté de voyager. Il n'y a aucun doute là-dessus." En outre, la compagnie aérienne du plus grand voyagiste du pays demande que la manière dont les codes de couleur sont attribués soit revue. Selon lui, les îles où les conditions sont actuellement bonnes sont toujours colorées en rouge car elles appartiennent à un pays, une province ou un archipel particulier.

Enfin, M. Hofman a également souligné la proposition de TUI d'organiser des "voyages de couloir" vers les zones rouges. Les voyageurs pourraient effectuer des voyages tout compris dans ces couloirs dans des conditions strictes, sans avoir à passer ensuite en quarantaine.