Bruxelles pourrait donner mercredi son feu vert à certaines aides aux ménages et aux professions les plus touchées par la flambée des prix pétroliers, à condition qu'elles soient temporaires et ne créent pas de distorsion de concurrence, selon un haut responsable européen.

Tout en rappelant les mesures à long terme engagées pour réduire la dépendance européenne envers les hydrocarbures et lutter contre le réchauffement climatique, la Commission pourrait se dire prête à autoriser certaines aides aux "ménages les plus vulnérables et aux secteurs professionnels les plus exposés", selon ce haut responsable.

La recommandation de la Commission devait être rendue publique à l'issue du débat qui réunissait mercredi matin les 27 commissaires européens, sous la présidence de José Manuel Barroso. "Il n'y aura pas de remèdes faciles" à l'envolée des prix du pétrole, a averti mardi M. Barroso, lors du sommet UE-USA en Slovénie.

"Ce qui est important, c'est qu'à court terme nous ne prenions pas des mesures qui aillent à l'encontre de ce qui constitue la solution à long terme à ces problèmes - à savoir qu'un accord mondial sur le changement climatique est la meilleure façon de combattre les problèmes des prix de l'énergie", a-t-il ajouté. Le débat entre commissaires s'annonçait vif, selon le haut responsable européen, tant certains commissaires, comme Peter Mandelson (commerce), Andris Piebalgs (énergie), ou Mariann Fischer-Boel (agriculture), estiment que toute aide nuirait aux objectifs à long terme qui visent à faire sortir l'Europe de l'ère du pétrole.

D'autres estiment encore que des aides sont possibles, mais que les conditions doivent être plus strictes: ils plaident pour des aides clairement "sociales" pour les plus démunis, soit sectorielles, à condition qu'elles servent effectivement à s'adapter à une économie moins dépendante du pétrole. La recommandation qu'adoptera la Commission à l'issue de ce débat devrait ensuite être débattue au sommet européen des 19-20 juin. La réaction à apporter à l'envolée des prix pétroliers devrait être l'un des thèmes centraux de la réunion des dirigeants européens à Bruxelles.