Certains n’hésitent pas à le comparer au célèbre “Lonely Planet”. Certes, le “Startup Guide”, dont le concept a été lancé en 2014 par la Danoise Sissel Hansen, ne brasse pas aussi large. Mais l’objectif est assez similaire : servir de guide et de vitrine aux multiples écosystèmes entrepreneuriaux innovants qui, depuis quelques années, fleurissent aux quatre coins du globe. En six années d’existence, la collection compte déjà trente-cinq volumes. Cela va d’écosystèmes aussi incontournables que Londres, Paris, Barcelone, New York ou Tel Aviv, à des lieux moins réputés pour leurs jeunes pousses, mais tout aussi dynamiques.

Les experts du “Startup Guide” n’avaient pas encore fait étape en Belgique. C’est désormais chose faite avec la sortie officielle, cette semaine, du “Startup Guide Brussels. (1) Pour la petite histoire, ce guide riche de 240 pages était prêt depuis le printemps… Sauf que le premier confinement est venu bousculer la campagne de lancement parrainée par Hub Brussels, l'agence bruxelloise pour l'accompagnement de l'entreprise.

Sissel Hansen, fondatrice et CEO de Startup Guide © D.R.

Guide de référence pour “startuppers”

Sensibilisée, fin 2018, par des attachés commerciaux de la Région bruxelloise, Isabelle Grippa, CEO de Hub Brussels, a vu dans le projet d’un “Startup Guide Brussels” une belle opportunité pour sensibiliser les (jeunes) entrepreneurs étrangers aux nombreux atouts de l’écosystème bruxellois (lire, ci-dessous, l'interview d'Isabelle Grippa). Ce guide est autant un outil de promotion que d’information pour les start-up, étrangères comme belges d’ailleurs, qui voudraient s’installer dans la capitale européenne.

>> Lire aussi : Isabelle Grippa (CEO Hub Brussels): "Positionner Bruxelles autour de l’économie à fort impact social et environnemental"

Comme pour les autres villes figurant déjà dans la collection, le “Startup Guide Brussels” est le fruit d’un travail de co-création mené par la société éditrice avec différents partenaires locaux (2) et un comité éditorial composé de divers acteurs, dont La Libre Eco, chargés de superviser le choix des contenus. “Un nombre élevé de start-up étrangères sont mécontentes de l’accompagnement qu’elles reçoivent de leurs pouvoirs publics respectifs, note Isabelle Grippa. Or, Bruxelles a pas mal d’arguments à faire valoir, dont le plus grand est la force de l’écosystème d’accompagnement : structures d’accompagnement, espaces de coworking, incubateurs/accélérateurs, etc. Le Startup Guide est un outil tout à fait pertinent pour promouvoir Bruxelles et Hub à l’international”.

Que trouve-t-on dans ce “Startup Guide Brussels” ? Il se compose de neuf chapitres qui passent en revue les différentes facettes de l’écosystème bruxellois : start-up en vue, programmes d’accompagnement, coworking et incubateurs, interviews de fondateurs et d’experts, principaux investisseurs, lieux de formation, etc.

“Il y a une communauté croissante d’entrepreneurs et d’entreprises véritablement inspirantes à Bruxelles, souligne Sissel Hansen, et je suis heureuse de partager une sélection de leurs histoires avec ce Startup Guide Brussels”.

(1) "Startup Guide Brussels” est disponible via https://startupguide.com. Prix : 10 euros (digital) et 20 euros (papier + digital).

(2) Outre Hub Brussels et La Libre Eco, il s’agit de Beyond Law Firm, imec/istart, Proximus, Startit@kbc, Startups.be et Scale-ups.be.