Cap sur des vacances "made in USA"

Entreprises & Start-up

A.Ma.

Publié le

Cap sur des vacances "made in USA"
© EPA

"Augmentation importante pour le continent américain avec +12 pc, et principalement pour les Etats-Unis avec +47,2 pc" : tel est le constat de l'Association belge des tour-opérateurs (ABTO) qui se base sur les réservations de novembre au 31 mars et qui note au passage que c'est précisément pendant cette période que plus de 60 pc des vacances sont réservées. Soit un total, en l'occurrence, de 1 468 945 vacances, en hausse de 4,3 pc - malgré un contexte marqué par la hausse du prix de l'énergie et des denrées -, et "près de 10 000 vers les USA", a précisé mercredi Veerle De Boeck, secrétaire générale de l'ABTO, à l'occasion de la présentation des résultats hiver 2007-2008 et des prévisions pour l'été 2008. L'hiver déjà, selon l'ABTO (dont les membres, parmi lesquels les deux poids lourds Jetair et Thomas Cook, représentent 90 pc des voyages organisés sachant que ceux-ci comptent pour près d'un voyage belge sur 3), le continent américain avait progressé de 7,2 pc et les Etats-Unis de 22,4 pc. Un créneau, certes, mais qui a le vent en poupe. En toile de fond, la faiblesse du dollar qui attise les envies de s'envoler outre-Atlantique.

"Chez Jetair, nous avons dû mobiliser des gens qui s'occupaient d'autres destinations pour pouvoir suivre les demandes des clients", explique Bart Brackx, CEO de Jetair qui a lancé un vol charter sur Orlando. "Sur place, on sent une pression sur les lits et les autres disponibilités". Neckermann (groupe Thomas Cook) a introduit l'hiver dernier New York en city-trip. Résultat : un millier de clients, d'après Claude Pérignon, le porte-parole de Thomas Cook qui avait, en son temps un vol charter vers Miami via City Bird. Et la nouvelle brochure sur les USA entraîne de très bonnes réservations. "New York reste le point d'intérêt le plus important", indique-t-il. "Souvent, les clients réservent 3 ou 4 nuits à New York avant de prendre un vol vers Chicago, la Floride ou la Californie. Les combinaisons les plus incroyables sont possibles car le pays s'y prête. Tout y est très bien organisé, les vols intérieurs, l'hébergement, la location des voitures". Une facilité qui explique aussi que les USA soient pour beaucoup le premier des voyages lointains...

A proximité des parcs...

"La région de New York marche très fort", confirme de son côté Patrick De Pauw, directeur commercial de l'agence Connections dont les Etats-Unis sont une des spécialités et qui depuis plusieurs mois enregistre une sérieuse hausse des réservations vers cette destination. New York en version city-trip aussi, ou Miami. "Après New York, on trouve la Californie en général et les parcs nationaux". Et d'ajouter aussitôt : "Trouver encore des chambres dans les environs des parcs est très difficile. De façon générale, il reste des possibilités mais les clients doivent faire preuve de plus de flexibilité au niveau de leurs dates de départ et de retour pour encore avoir un bon prix. Le monde entier va aux Etats-Unis, il ne faut plus tarder à se décider". "Ceux qui veulent partir en avant-saison - en mai ou juin - ou attendre septembre, peuvent encore trouver des prix", affirme pour sa part Jean-Luc Hans, président de l'ABTO. "Mais les bons tarifs pour juillet et août, il faut oublier".

Autre destination "dollar", "le Mexique se vend très bien", selon Thomas Cook. L'ABTO (chiffre d'affaires 2007 de ses membres : 2,06 milliards pour 1,8 milliard en 2006) pointe une hausse de 14,2 pc des réservations.

Enfin, cet été, pour ce qui est des vacances en avion toujours (+4,7 pc), ce sont les vainqueurs de l'hiver dernier "qui mènent la danse, l'Egypte avec +25,6 pc et la Turquie avec + 15,4", note encore l'ABTO. "Cette année encore, la Turquie est le leader du marché en ce qui concerne les vacances favorites des Belges en avion".

A lire également

Libre ECO

Immobilier pour vous