Les chauffeurs du centre de distribution Logistics Ternat, qui approvisionne les 56 hypermarchés Carrefour de Belgique en épicerie et produits secs, ont décidé mardi de débrayer. Trente pour cent de l’assortiment n’est donc plus assuré dans les 56 hypermarchés Carrefour de Belgique, a indiqué à Belga Lars Vervoort, attaché de presse de Carrefour Corporate.

"La situation est délicate car certains produits pourraient manquer dans les hypermarchés", a souligné M. Vervoort. Le centre de distribution Logistics Ternat est chargé de l’assortiment des hypermarchés Carrefour en produits secs et en épicerie : les biscuits, céréales, confitures, conserves, les pâtes, le riz, par exemple.

Dans les supermarchés GB et les Carrefour Express, le problème ne se pose pas car ces produits sont livrés par d’autres dépôts, a expliqué Lars Vervoort. Carrefour était ce mardi en concertation avec les directions de Supertransport et de Kuehne + Nagel. "Mais c’est à présent avec leurs employés et les organisations syndicales que doivent dialoguer les deux sociétés", a indiqué l’attaché de presse de Carrefour.

Alors que Logistics Ternat appartient à Kuehne + Nagel, les chauffeurs sont employés par la société de transport Supertransport. Leur action s’inscrit dans le cadre du conflit social interne en cours chez Supertransport Terna, survenu à la suite du licenciement de certains dispatchers. Les travailleurs de Logistics Ternat craignent quant à eux que Carrefour ne renouvelle pas le contrat avec Kuehne + Nagel, qui arrive à terme en juin pour le centre de distribution de Ternat, ce qui causerait la suppression de 270 emplois. Ils bloqueront donc jusqu’à ce mercredi matin les livraisons aux 11 hypermarchés Carrefour en Belgique. A ce moment, "nous déciderons de la suite à donner aux actions", explique Jozef Borremans (LBC). Le syndicaliste contredit les déclarations de Carrefour, selon lesquelles les actions de blocage en cours chez Logistics Ternat n’ont que peu d’effet sur l’offre en magasins. "Nous irons prendre des photos dans les magasins Carrefour pour prouver nos dires", indique Jozef Borremans. (Belga)