Les passagers et les avions de fret ont fait l'objet de plus de contrôles. Les syndicats veulent ainsi montrer leur désapprobation quant au manque de personnel. "Nous voulons donner un signal en disant que ce n'est pas plus possible de fonctionner comme cela pour la Douane. Nous n'avons pas obtenu de réponse à nos attentes pour obtenir plus de personnel lors de notre rencontre avec le ministre", a déclaré Luc Martony du syndicat ACOD lors d'un point presse à Brucargo.

"La charge de travail a énormément augmenté ces dernières années. Depuis les attaques terroristes de 2016, de nouvelles tâches ne font que s'ajouter. La charge de travail devient intenable", a expliqué pour sa part Johan Lippens du syndicat ACV Openbare Diensten.

Les douaniers obtiennent des résultats significatifs, mais avec plus de personnel, il y aurait beaucoup plus de saisies majeures de drogue et autres, selon Johan Lippens. "Beaucoup de marchandises échappent à la Douane. Les quantités de drogue saisies lors d'une opération Sky sont une goutte d'eau dans l'océan. Il y en a davantage. Ces prises record suggèrent maintenant le pire de ce qui se passe dans des circonstances normales, en dehors de cette opération. Avec plus de personnel pour les douanes, il y aurait un effet de récupération automatique".

Les perturbations sont limitées mercredi pour les passagers. Peu de vols étaient prévus mercredi matin à Brussels Airport. Néanmoins, les passagers en provenance du vol d'Istanbul de 10h00 ont dû attendre deux heures pour récupérer leurs bagages.