Ce montant représente plus de la moitié de la valeur du patrimoine total et, selon les héritiers, s'élève à trois ou quatre fois l'impôt total sur le revenu du gouvernement sud-coréen en 2020. Selon l'agence de presse Yonhap, cette taxe sera la plus élevée de l'histoire de la Corée du Sud. La famille Lee paiera le montant en six versements sur cinq ans à partir de ce mois-ci. "C'est notre devoir civique et notre responsabilité de payer tous les impôts", a déclaré la famille.

Les héritiers du président ont également déclaré qu'ils feraient don d'un trillion de wons aux "efforts visant à aider à vaincre les maladies infectieuses et le cancer chez les enfants". Ils font également don de quelque 23 000 œuvres d'art, dont des œuvres de Marc Chagall, Pablo Picasso, Claude Monet, Paul Gauguin, Joan Miro et Salvador Dali. Les œuvres iront, entre autres, au Musée national des arts contemporains (MMCA). Quatorze œuvres répertoriées comme trésors artistiques nationaux de la Corée du Sud iront au Musée national.

La déclaration ne précise pas comment la famille Lee va se partager l'héritage, qui comprend des participations dans Samsung Electronics. Lee était l'homme le plus riche de Corée du Sud depuis 2009 et laisse une femme, deux filles et un fils. Sa fortune est estimée à plus de 25 000 milliards de wons si l'on inclut les biens immobiliers, a rapporté Yonhap.