Il s'agirait d'un nouveau jalon pour le constructeur de véhicules électriques haut de gamme, qui a donné un sérieux coup d'accélérateur ces dernières semaines pour décrocher plusieurs records boursiers.

Tesla a ainsi détrôné début juillet le Japonais Toyota du rang de constructeur automobile détenant la capitalisation boursière la plus élevée au monde.

Le titre du groupe californien a lui explosé de 258% depuis le début de l'année et de 106% entre avril et juin.

La folle chevauchée de lundi a toutefois rappelé l'extrême volatilité de l'action Tesla, qui fait souvent les frais de mouvements spéculatifs d'investisseurs pariant sur sa dégringolade imminente.

Ces opérations ont le don d'horripiler Elon Musk, qui s'en prend fréquemment aux "shorters" (les vendeurs à découvert) de Wall Street.

Le fantasque patron de Tesla a toutefois de nombreuses raisons de se réjouir, à commencer par la situation de son compte en banque.

Selon un programme de rémunération adopté en 2018 par les actionnaires, M. Musk, qui ne perçoit pas de salaire, bénéficie en effet de "stock options", qui entrent en vigueur lorsque des objectifs sont atteints.

L'un d'entre eux -- conserver une valeur boursière moyenne de 100 milliards de dollars pendant six mois -- a été franchi en mai, octroyant à M. Musk la possibilité d'acquérir 1,69 million d'actions au prix unitaire de 350,02 dollars et de dégager une plus-value conséquente en les revendant au prix actuel.

Une deuxième tranche de ces actions pourrait bientôt être débloquée si l'entreprise maintient une capitalisation de 150 milliards de dollars pendant une demi-année.

Selon l'indice des milliardaires de l'agence Bloomberg, Elon Musk est le dixième homme le plus riche de la planète, avec une fortune personnelle de 68,6 milliards de dollars.

Critères 

Pour intégrer le S&P 500, dont les membres représentent environ 80% de la valeur totale des entreprises cotées à Wall Street, une entreprise doit remplir plusieurs critères évalués ensuite par un comité se réunissant une fois par mois.

Outre une capitalisation d'au moins 8,2 milliards de dollars, un niveau élevé de liquidités et le fait d'avoir au moins la moitié de ses actions en circulation, un groupe doit afficher un bénéfice cumulé sur quatre trimestres consécutifs.

La somme des profits de Tesla lors des trois derniers trimestres s'élève à 264 millions de dollars.

Selon le cabinet Factset, l'entreprise, qui doit faire état mercredi prochain de son bilan de santé trimestriel, devrait afficher une perte de 294 millions de dollars entre avril et juin.

Mais, début juillet, Tesla a fait part de livraisons, au deuxième trimestre, largement supérieures aux attentes.

Le fabricant a par ailleurs annoncé vendredi l'organisation d'une "Journée de la batterie" le 22 septembre dans son usine de Fremont en Californie, où une batterie électrique de nouvelle génération pourrait être dévoilée.

"En théorie, cette batterie peut faire rouler un véhicule électrique pendant 1 million de miles (1,6 million de kilomètres, ndlr) et représenter une innovation majeure par rapport aux rivaux qui construisent des véhicules classiques avec des moteurs à essence", indique Daniel Ives, analyste pour Wedbush Securities.