Trichet rassure. L’euro restait en hausse face au dollar mercredi, se hissant brièvement au-dessus de la barre de 1,31 dollar, après de bons indicateurs américains. Mais la prudence restait de mise alors que la crise de la dette risque toujours de s’étendre. Vers 17 heures, l’euro valait 1,3072 dollar contre 1,2985 dollar mardi vers 22 heures. La monnaie unique était tombée mardi jusqu’à 1,2969 dollar, son niveau le plus faible depuis le 15 septembre. De son côté, le président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, a tenté de rassurer les marchés mardi en affirmant que l’Irlande et la Grèce sont "en situation de solvabilité". Malgré le contexte actuellement tendu en Europe, "le marché intègre tout de même dans les cours une petite chance" de voir la BCE mettre en route sa stratégie de sortie des mesures exceptionnelles de soutien aux banques de la zone euro, prolongées en septembre, expliquait Kathleen Brooks, analyste chez Forex.com. (AFP)