Citibank Belgium, présente depuis 1919 en Belgique, va devenir française. Le groupe américain Citi a en effet annoncé hier "la conclusion d’un accord définitif en vue de la vente de sa banque de détail belge, Citibank Belgium, à Crédit Mutuel Nord Europe (CMNE)", qui est la plus grande banque du Nord de la France. Le montant de la transaction n’est pas précisé. Il devrait tourner autour de 700 millions d’euros sachant que la banque belge comprend actuellement 700 employés, 198 points de vente, 500000 clients et un total bilantaire de 3,1 milliards d’euros. Elle a surtout une forte position en crédit à la consommation avec une part de marché de 17 %. Et cela grâce à une politique commerciale parfois très en pointe. A certaines périodes, la banque a aussi fait du livret d’épargne un produit d’appel grâce à une rémunération supérieure à la moyenne des autres banques. "Ce qui lui a permis d’attirer une clientèle un peu plus riche", note Nicolas Claeys, analyste chez Test-Achats Invest. Elle a aussi eu une stratégie "d’architecture ouverte" pour la vente des sicav. A noter encore que la vente de produits "Lehman" à une période déjà suspecte, qui lui a valu un procès, avait terni son image en Belgique.

En Belgique, le Crédit Mutuel est déjà présent via sa filiale BKCP. Celle-ci compte 175 000 clients, 43 agences, 27 agents indépendants et 352 collaborateurs. Des synergies sont à prévoir entre les deux entités belges de CMNE même si aucune précision n’est encore donnée à ce propos. "Citibank et BKCP sont très complémentaires", se contente de dire Paul Lembrechts, vice-président du comité de direction de CMNE Belgium. BKCP fait aussi partie des institutions qui cherchent à se démarquer par leur livret d’épargne.

Le retrait de Citi de la Belgique n’est pas une surprise. Elle répond à la volonté du groupe de réduire sa taille depuis l’éclatement de la crise du subprime aux Etats-Unis. "Citi a réduit les actifs au sein de Citi Holdings de plus de 582 milliards de dollars depuis le pic du 1er trimestre 2008", souligne le communiqué publié hier.

Dernière question : CMNE va-t-il faire d’autres acquisitions ? Nous n’avons pas la réponse mais on entend dire que les réflexions vont bon train au niveau des banques de taille moyenne.