Citibank a tenu à rappeler dimanche que l'impact définitif de la déroute de Lehman Brothers n'était "pas possible à prédire" à l'heure actuelle pour les personnes qui ont investi dans des produits garantis par la banque américaine. "La situation est en train d'évoluer et il en sera ainsi tant que Lehman Brothers ne sortira pas de la protection du chapitre 11 (mise sous concordat, ndlr)", a souligné Citibank dans un communiqué.

Citibank a par ailleurs rejeté les accusations selon lesquelles elle n'aurait pas suffisamment informé ses clients auxquels elle a proposé des placements garantis par Lehman. Elle a notamment souligné que "la majorité des clients ont immédiatement été contactés par téléphone", qu'ils "ont reçu une lettre expliquant le dossier" et qu'"une ligne d'information a été créée à Bruxelles".

Citibank a été pointée du doigt, au cours des débats politiques télévisés du week-end, notamment par le député sp.a Hans Bonte qui accuse la banque d'avoir commercialisé des placements douteux, alors que la crise financière était déjà bien entamée.