La banque américaine Citigroup a réduit sa perte nette part du groupe à 7,766 milliards de dollars au quatrième trimestre 2009, en ligne avec les attentes de Wall Street. Au quatrième trimestre 2008, la banque avait enregistré une perte de 18,162 milliards de dollars. Par action, la perte du quatrième trimestre 2009 s’élève à 33 cents, comme le prévoyaient en moyenne les analystes. La banque précise qu’en excluant "une perte après impôts de 6,2 milliards de dollars liée au remboursement des aides gouvernementales (TARP) et la sortie de l’accord de partages de pertes avec le gouvernement, la perte nette atteint 1,4 milliard, soit 6 cents par action". Le chiffre d’affaires de la banque au quatrième trimestre s’élève à 5,4 milliards de dollars, en forte baisse comparé au troisième trimestre 2009 (20,4 milliards).

Le groupe précise que sans le remboursement du TARP, son chiffre d’affaires aurait atteint 15,5 milliards de dollars. Sur l’année 2009 entière, la banque passe à une perte nette part du groupe de 9,244 milliards de dollars, contre une perte trois fois plus élevée (29,416 milliards de dollars) en 2008. "Nous avons fait énormément de progrès en 2009", affirme le directeur général Vikram Pandit dans le communiqué.

"Nous avons beaucoup amélioré la solidité du capital du groupe, réduit sa taille ainsi que son périmètre [ ], diminué le nombre de nos employés de 100 000 personnes et baissé nos actifs de 500 milliards depuis leurs sommets", a-t-il détaillé. "Nous avons également remboursé 20 milliards de dollars" d’aides gouvernementales, a-t-il précisé, ajoutant que Citigroup disposait dorénavant de "fondations solides pour l’avenir". "L’environnement demeure difficile", a toutefois noté le directeur financier John Gerspech, précisant que la banque "restait prudente" mais qu’elle voyait "des signes indiquant que le marché du crédit est peut-être en train de se stabiliser ou de s’améliorer", particulièrement en Asie et en Amérique latine. Les dépenses opérationnelles du groupe ont été réduites de 31 % sur l’année 2009 à 47,8 milliards, note le communiqué.

Au quatrième trimestre, les activités de banques régionales ont enregistré un bénéfice de 475 millions de dollars, contre une perte de 5,9 milliards un an plus tôt. La division "actions et banque" atteint un bénéfice de 336 millions de dollars contre une perte de 445 millions un an plus tôt, et celle de services de transactions a dégagé 919 millions de dollars contre 835 millions de dollars un an plus tôt. Les prêts à la consommation de Citigroup perdent encore 2,332 milliards de dollars, contre une perte de 4,888 milliards un an plus tôt. (AFP)