Le groupe de supermarchés Colruyt et le gestionnaire du réseau gazier Fluxys veulent produire de l'hydrogène à partir de l'électricité produite par les parcs éoliens en mer, rapportent L'Echo et De Tijd mardi. 

Si leur projet aboutit, ce sera la première fois qu'on produira en Belgique de l'hydrogène vert à une telle échelle.

L'idée est d'utiliser le trop-plein d'énergie éolienne pour produire de l'hydrogène, un gaz très énergétique qui peut servir de réserve pour les moments où l'énergie est moins abondante. Cet hydrogène présente l'avantage d'être produit sans émettre de CO2 ni d'autre gaz à effet de serre, contrairement à l'hydrogène produit à partir de gaz. L'installation projetée aura une capacité de 12 à 25 mégawatts, avec une extension possible. Deux sites sont envisagés, à Zeebruges ou dans le port d'Anvers, pour un investissement estimé à 25 millions d'euros.

Le travail préparatoire sur le projet est terminé, ont appris les quotidiens, et le feu vert devrait être donné à l'investissement par les conseils d'administration de Colruyt Group et Fluxys dans les semaines qui viennent. Les deux groupes examinent différentes possibilités de primes à l'innovation, d'aides à l'investissement ou de subsides opérationnels.