Microsoft repart à l'assaut du lucratif marché des consoles de jeux. Quatre ans après avoir lancé sa Xbox, la société de Bill Gates commercialise la Xbox 360, décrite par le groupe comme «la première console de nouvelle génération». Déjà disponible dans les magasins américains depuis ce mardi, elle débarque en Europe le 2 décembre prochain.

Compatible avec les télévisions haute définition, dotée d'un disque dur, de manettes sans fil, et de fonctions multimédias pour «chatter», regarder des photos, écouter de la musique ou bien sûr jouer en ligne, la Xbox 360 doit aider Microsoft à enfin se rapprocher de Sony, l'incontestable leader du marché avec sa (vieillissante) PlayStation 2. Et les ambitions du géant américain sont grandes: «avec le lancement de la Xbox 360, nous espérons doubler notre part de marché mondiale dans les 3 à 5 ans, et atteindre la barre des 50pc», explique Christine Léonard, la responsable «Home and entertainment» chez Microsoft Belgique.

Cet objectif vaut aussi pour le marché belge, même si Microsoft ne communique pas de chiffres pays par pays. Christine Léonard précise tout de même que la part de marché de la Xbox en Belgique «est proche de la part de marché de la console au niveau européen, qui est de l'ordre de 20pc». Une affirmation contredite par Ronny Hoekman, le responsable du marketing de Sony PlayStation en Belgique. «Notre part de marché oscille entre 80 et 90pc selon les mois, tandis que Microsoft et Nintendo se partagent le reste», affirme-t-il. Au niveau mondial, la part de marché de la Xbox ne serait actuellement que de 18pc, contre 67pc à Sony et 15pc à Nintendo.

Quels que soient les chiffres exacts, une chose est sûre: même si elle s'est vendue à plus de 20 millions d'exemplaires dans le monde, la première Xbox n'a pas entièrement répondu aux attentes de Microsoft. «C'est vrai, les débuts n'ont pas été faciles et nous avons connu quelques maladies de jeunesse, mais nous avons beaucoup appris et nous avons acquis une crédibilité auprès des joueurs et des éditeurs», dit Christine Léonard.

Féminin et familial

Avec la Xbox 360, l'objectif de Microsoft est de toucher un public plus large que les seuls fanatiques. Pour l'instant, la Xbox ne touche en effet que très peu les femmes et ses utilisateurs sont essentiellement des adolescents ou des jeunes adultes. En faisant de sa nouvelle console un «centre des loisirs numériques» et en y incorporant des fonctions de contrôle parental, Microsoft espère séduire aussi un public plus familial.

Mais cela risque de prendre quelques années. Il n'y a en effet pas grand-chose de féminin ou de familial dans les 15 premiers jeux pour Xbox 360 présentés par Microsoft Belgique ce mercredi, puisqu'il s'agit essentiellement de jeux de guerre ou de voitures. Or, la principale force de la PlayStation, c'est son énorme catalogue de jeux, avec plus de 13000 titres développés depuis 1994. Mais Microsoft annonce déjà 160 nouveaux jeux pour les mois à venir.

© La Libre Belgique 2005