Consommer local : un état d’esprit solidaire !

Entreprises & Start-upContenu de marque

apaq

Publié le - Mis à jour le

Depuis plusieurs années, le « consommer local » fait de plus en plus d’adeptes. Un quart des Belges le pratique déjà au quotidien. Mais pourquoi le « consommer local » est-il autant prisé ? Quels sont les avantages d’un tel mode de consommation ? Explications.

Consommer local : un état d’esprit solidaire !
© shutterstock

Au-delà du panier du consommateur, le local infuse aujourd’hui bien des secteurs comme la santé, l’énergie ou encore le tourisme. On produit, on consomme et on vit local. Le « consommer local » n’est plus seulement une affaire de géographie et de lieu de production, mais bien une question de valeurs, qui concerne tant notre relation aux autres que la relation entre tous les individus qui vivent et travaillent ensemble dans une même communauté. C’est un état véritable d’esprit !

« Local » : que signifie ce terme ?

L’échelle du « local » varie selon les perceptions. Pour certains consommateurs, le local est avant tout associé à la notion de ville ou de village, devant la région, le pays ou encore l’Europe. Dans tous les cas, on s’accorde à dire que consommer « local » signifie consommer des produits qui au-delà d’une certaine distance ne sont plus « locaux », le kilomètre alimentaire étant le nombre de kilomètres total que parcourt un aliment avant de finir dans l’assiette du consommateur. « Et faire vivre quelqu’un de local et non pas des industries agro-alimentaires qui prennent leurs marges est un acte très citoyen. Tout simplement, parce que plus les filières sont courtes, plus les producteurs réalisent une plus-value sur leurs produits », nous explique Yves Vandevoorde, coordinateur du syndicat agricole Fugea.

Être « locavore », la nouvelle tendance

« Finis les cerises importées du Chili, les tomates espagnoles, les haricots verts du Kenya et les asperges du Pérou », nous précise encore Yves Vandevoorde. Le coup de fourchette s’adapte désormais et respecte le rythme des quatre saisons. « Le principe est donc simple : acheter des produits aux producteurs locaux, privilégier les produits frais et de saison, limiter le gaspillage alimentaire et respecter l’environnement en sollicitant le moins possible les transports. Ainsi, les produits locaux sont beaucoup plus respectueux, par exemple, que ceux produits dans des pays qui déforestent pour produire ». S’il est recommandé de consommer local, il convient aussi de consommer durable. « Si vous achetez du lait produit localement, vérifiez aussi que ce n’est pas avec des fèves de soja produites au Mercosur ».

Pourquoi consommer local ?

« D’un point de vue économique, la crise que nous traversons pour cause de pandémie se fait déjà ressentir », nous explique Marianne Streel, Présidente de la Fédération Wallonne de l’Agriculture (FWA). « Il était déjà difficile pour nos producteurs d’avoir un coût de revient qui couvre leurs frais de production. Cela l’est encore plus aujourd’hui. Il existe donc de nombreuses raisons de consommer local. Mais les personnes privilégiant le local sont d’accord sur plusieurs points, en particulier sur la préservation de leur région d’un point de vue environnemental, social et économique. Et en cette période de drame sanitaire, en soutenant l’agriculture familiale, on soutient aussi l’emploi au niveau régional. » En résumé, consommer local permet notamment de :

  • Préserver l’environnement en limitant les transports des aliments d’un point à un autre ;
  • Apporter son soutien à l’économie locale en soutenant nos producteurs ;
  • Profiter de la fraicheur de produits de saison.

Marianne Streel soulève encore un point d’importance : « la question est aussi de savoir de qui l’on veut dépendre demain pour notre alimentation. Relocaliser me paraît essentiel. Consommer local est devenu une urgence. Et puis, les aliments ont plus de goût et de saveurs. Ils gardent toute leur valeur nutritionnelle depuis la récolte. En d’autres termes, ils apportent à l’organisme une multitude de bienfaits. Et puis, et surtout, ils préservent notre planète ! Dès lors, pourquoi s’en priver ? »

Astuces et conseils :

5 bonnes raisons d’acheter local

  • La nourriture locale a bon goût ;
  • La nourriture locale est durable ;
  • La nourriture locale aide l’économie locale ;
  • La nourriture locale est diversifiée ;
  • La nourriture locale préserve l’environnement.

5 lieux d’achat des locavores

  • L’achat direct auprès des producteurs dans les magasins à la ferme ;
  • Les stands de producteurs sur les marchés ;
  • Les paniers d’achats en ligne livrés directement par les producteurs ;
  • Les coopératives et groupements d’achats locaux ;
  • Les magasins de proximité en vérifiant l’adresse du producteur.

www.jecuisinelocal.be

#Comme un goût de chez nous

A lire également

Libre ECO

Immobilier pour vous