Le gouvernement wallon devrait arrêter, ce vendredi 19décembre, sa décision sur le choix du partenaire qui participera à la privatisation de BSCA, société gestionnaire de l’aéroport de Charleroi. Selon nos informations obtenues à bonnes sources, les consultants juridiques et financiers recommandent de mener les discussions exclusives avec le consortium Save/holding communal. C’est, d’après des sources proches du dossier, le résultat de l’analyse des offres retenues pour participer à l’examen final. L’exécutif wallon avait arrêté, en juillet, une liste de trois candidats invités à faire des offres liantes pour racheter près de 49 pc de BSCA. Y figuraient donc, outre Save/holding communal, le groupe chinois Hainan Airlines (HNA) et Belgium Sky Shops.

A l’analyse, l’offre du chinois Hainan Airlines aurait été disqualifiée techniquement et financièrement. Le dossier de HNA ne comporterait pas de business plan, et sa valorisation des parts à vendre ne rencontrerait pas les attentes du gouvernement wallon. Par ailleurs, HNA formulerait des exigences trop importantes. Le groupe chinois exigerait de disposer d’une superficie de 12ha autour de l’aéroport et contrairement à ce qu’il avait laissé entendre, il ne confirme plus son intention de faire de Charleroi, son hub d’entrée en Europe. Il envisagerait aussi de construire son propre terminal et un centre commercial. Ce qui laisse entrevoir une concurrence pour le terminal existant.

Belgian Sky Shops (groupe Frère) n’a pas déposé d’offre. Par conséquent, celle du gestionnaire d’infrastructures de transport italien Save, assisté du holding communal devenait donc le projet le plus sérieux (meilleure valorisation, développement des activités, attraction de nouvelles compagnies, aide à la construction de la nouvelle gare SNCB, etc.). Save a une expérience en matière d’activités aéroportuaires: il est présent aux aéroports de Trévise et de Venise.

Selon le programme du gouvernement wallon, à l’issue des discussions exclusives, Save/holding communal rachètera, dans un premier temps, 27,65 pc des parts (48,89 pc) de la Société wallonne des aéroports (Sowaer) dans BSCA. Par la suite et à condition que le consortium réalise les investissements promis ou respecte ses engagements, il pourra exercer un droit de préemption qui lui permettra d’acquérir les 21,24 pc de la Sowaer. Selon nos informations, la valorisation de base des 27,65 pc affiche un montant variant entre 8 et 15millions d’euros. Pour éviter que le partenaire privé ne prenne le contrôle de BSCA, l’exécutif wallon avait demandé au ministre Antoine de réaliser une opération de rachat des parts d’autres actionnaires de BSCA (0,66 pc pour Sabca, 0,66 pc pour Sonaca, 0,34 pc pour Cityparking et 0,33 pc pour la société Koekelberg).