Comeos a tenu une nouvelle conférence de presse pour annoncer des mesures plus strictes concernant l'accès aux supermarchés.

“Un client maximum par 10 mètres carrés”, telle est la nouvelle mesure forte annoncée par Dominique Michel, le CEO de Comeos. Cette nouvelle règle entrera en vigueur demain, mercredi, à midi. Dominique Michel a rappelé que les magasins resteraient ouverts et qu’il n’est donc pas nécessaire de se précipiter dans les magasins. Les stocks sont aussi suffisants, mais la logistique n’arrive tout simplement plus à suivre la demande.

Parmi les autres mesures mises en place, il est demandé de ne payer que par carte, afin d’éviter la manipulation des billets qui facilite la propagation du virus. “Il faut aussi respecter une distance de sécurité d’un mètre minimum. Cette mesure est valable autant pour le personnel que pour les clients. Nous allons tout faire pour que ces mesures soient respectées. Faites aussi vos courses tout seul. Il y a encore beaucoup de gens qui font leurs achats en famille, mais cela doit cesser. Au moins il y aura de monde dans les magasins, au mieux ce sera pour tout le monde. Pour votre famille, mais aussi pour les autres familles.”

Les mesures prises par un magasin Carrefour de Bruxelles. © D.R.

La nouvelle règle qui veut que l’accès au magasin ne soit autorisé qu’en respectant une superficie de 10 mètres carrés par client va aussi allonger les files en dehors des points de vente. “Cela présente aussi un risque de voir les contacts entre personnes se multiplier. C’est pourquoi, une fois de plus, il faut comprendre qu’il ne sert à rien de se ruer massivement vers les magasins. Dans certains magasins, il n’y aura qu’une porte ouverte. Dans d’autres, il sera fait appel à des gardes de sécurité supplémentaires. Il y a beaucoup de solutions. Chaque chaîne de magasins adaptera les mesures en fonction de la situation.”

Dominique Michel rappelle aussi que, malgré les questions que se pose la population quant à l’adoption éventuelle de mesures plus drastiques : “nous restons toujours ouverts !” Tout cela a été convenu avec les autorités. Les consommateurs auront donc toujours la possibilité d’effectuer leurs achats essentiels. Un rush est inutile et n’a aucun sens. Il faut aussi avoir du respect pour nos travailleurs. Ils travaillent énormément, et très durement.”

Quant aux autres commerces, qui ont spontanément décidé de fermer leurs portes, Comeos rappelle qu’il reste la solution de l’e-commerce. “Soutenez les commerces belges qui font travailler des milliers de personnes. Ils sont prêts et attendent vos commandes.”

Les mesures prises par un magasin Carrefour de Bruxelles. © D.R.