Les autorités ont annoncé une série de mesures renforcées visant à freiner la croissance du nombre de contaminations au coronavirus. La FEB "constate avec satisfaction que le Comité de concertation a adopté des mesures ciblées permettant tout à la fois de faire face à la crise sanitaire et de maintenir l'activité économique".

"Pour éviter la faillite potentielle de 60.000 entreprises occupant plus de 300.000 travailleurs, des mesures générales, transsectorielles, sont absolument nécessaires en vue de renforcer l'assise financière et la solvabilité de toutes nos entreprises. Il est dès lors urgent de prolonger au-delà du 1er janvier le régime de chômage temporaire consécutif à l'épidémie de coronavirus", déclare Pieter Timmermans, CEO de la FEB, citant comme autres pistes favorables "le recentrage et le renforcement de la déduction pour intérêts notionnels pour les petites entreprises, et un renforcement du tax shelter pour les start-ups et scale-ups".