Le groupe pharmaceutique américain, Johnson&Johnson pourrait accuser du retard dans la livraison de 55 millions de doses à l'Union européenne au cours du deuxième trimestre, a annoncé l’agence de presse Reuters. Ce nombre de doses attendues est inscrit dans le contrat qui lie le géant pharmaceutique et l’Union européenne. Le vaccin Johnson&Johnson ne nécessite qu'une seule dose.

"Conformément à notre accord, nous prévoyons de commencer à tenir notre engagement de fourniture de 200 millions de doses à l’Union européenne au deuxième trimestre 2021", a déclaré le groupe dans un communiqué, tout en refusant de s’exprimer sur de possibles retards et l’objectif prévu pour le deuxième trimestre.

Cependant, des problèmes d’approvisionnement en ingrédients et en équipements mettent "sous tension" la capacité du groupe à tenir son objectif de livraison de 55 millions de doses d’ici fin juin.

La Belgique a demandé plus de 5 millions de doses de ce vaccin. Ce potentiel retard pourrait compromettre la campagne de vaccination au sein de l'Union européenne, déjà mise à mal par les déconvenues des autres fabricants de vaccins et par la lenteur du déploiement dans de nombreux États membres.