Ce "plan de stabilisation d'1,2 milliard d'euros renforce la position du groupe en apportant une liquidité suffisante dans un environnement de marché volatil", a indiqué le groupe de Hanovre dans un communiqué. L'aide reçue va servir à couvrir le manque à gagner sur la saison hiver 2020/21, ainsi que d'autres restrictions de voyage à plus long terme, causées par le nouveau coronavirus, a-t-il précisé.

Dans le détail, TUI obtiendra une rallonge d'1,05 milliard d'euros pour une ligne de crédit de la banque publique KfW, garantie par l'État allemand, s'ajoutant à celle d'1,8 milliard d'euros obtenue en avril. Seule condition pour utiliser cette nouvelle ligne de crédit: TUI devra émettre une obligation convertible d'un montant de 150 millions d'euros, qui sera souscrite par le Fonds de stabilisation économique allemand.

Le voyagiste affirme que les différents paquets reçus pour stabiliser ses finances lui permettent de disposer de "liquidités et de facilités de crédit totalisant 2,4 milliards d'euros". De quoi permettre au groupe de se "concentrer sur l'activité opérationnelle" et en même temps d'"accélérer" sa transformation dans une "société de plateforme numérique", a déclaré Fritz Joussen, président du directoire de TUI, dans un communiqué.

Le groupe avait annoncé en avril vouloir supprimer 8.000 postes dans le monde, sur 70.000, face à l'impact soudain et massif de la pandémie de coronavirus sur son offre en hôtellerie et croisières. Depuis la levée des restrictions de voyage pour la plupart des destinations européennes, TUI a "bénéficié d'un redémarrage partiel du programme pour l'été", selon le communiqué.