Lime a annoncé jeudi la suspension de ses activités dans les différentes villes de Belgique où l'entreprise propose ses trottinettes en libre-service en raison de la crise du coronavirus. 

Vendredi, c'est Jump, le service d'Uber de vélos électriques actif à Bruxelles, qui en a fait de même. Dott, deuxième acteur sur le marché des trottinettes dans la capitale, continuera lui à proposer ses engins. Jeudi soir, l'entreprise américain Lime, présente avec ses trottinettes noires et vertes dans plusieurs villes du pays, avait annoncé la suspension de certains marchés pour protéger ses équipes et sa communauté. Les Etats-Unis et plusieurs pays européens sont concernés. La Belgique en fait ainsi partie, de même que, notamment, la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne ou encore le Royaume-Uni.

"Dans le contexte actuel, nous avons la responsabilité d'aider à réduire la propagation du coronavirus et nous prenons nos actions très au sérieux", justifie-t-elle.

Lime a dès lors suspendu temporairement ses opérations par prudence et afin de se conformer aux directives gouvernementales. Une fois la crise maîtrisée, la société s'engage à réactiver rapidement ses opérations, affirme-t-elle.

Autre suspension, celle des vélos électriques Jump, une filiale de l'Américain Uber, présents depuis avril dernier dans la capitale. La décision intervient à la suite de la demande du gouvernement fédéral à la population de limiter ses déplacements, explique Jump dans un courriel adressé à ses utilisateurs. L'entreprise informera ses clients dès que le service pourra reprendre.

Enfin, la start-up franco-néerlandaise Dott, qui propose des trottinettes électriques à Bruxelles, poursuit ses activités, en offrant un "service minimum" de 2.000 engins contre 3.000 habituellement. Cela "par solidarité avec les personnes qui doivent se déplacer (personnel médical, travail impossible de la maison...)". La situation pourrait toutefois évoluer en fonction des besoins et des consignes des autorités.

Dott précise collaborer actuellement avec l'Hôpital Saint-Pierre de Bruxelles en offrant du crédit aux membres du personnel qui le désirent.

Plusieurs mesures de sécurité ont cependant été mises en place. Les trottinettes sont systématiquement désinfectées avant leur mise en circulation et régulièrement durant la journée. Des messages de prévention conseillant aux usagers d'utiliser des gants ou de se laver les mains après chaque utilisation sont en outre envoyés de manière plus intensive aux usagers.

Tous les véhicules et équipements mécaniques sont, quant à eux, régulièrement désinfectés dans les entrepôts de la start-up, de même que les espaces de travail. Le personnel doit en outre porter des gants et respecter une distance entre chaque employé.

Dott affirme enfin ne pas gagner d'argent pour le moment en gardant son service ouvert mais souligne vouloir avant tout soutenir les personnes qui sont dans l'obligation de se déplacer.