Le premier groupe aérien européen Lufthansa, en pleine crise du fait de la pandémie de coronavirus, a l'intention de supprimer 22.000 postes dans le monde, soit 16% de son effectif, a indiqué mercredi l'entreprise à l'AFP.

"Nous allons avoir 22.000 postes équivalent temps plein en moins au sein du groupe Lufthansa, dont la moitié en Allemagne", a indiqué l'entreprise, tout en précisant vouloir "dans la mesure du possible" éviter des licenciements secs.