Uber s'attend à devoir comptabiliser une charge de dépréciation comprise entre 1,9 milliard et 2,2 milliards de dollars dans ses résultats du premier trimestre en raison de la crise du coronavirus. 

La plateforme de réservation de voitures avec chauffeur a également retiré ses prévisions pour l'année 2020. Uber communiquera ses résultats trimestriels le 7 mai.

Le mois dernier, la société avait promis 10 millions de trajets gratuits et des livraisons de repas pour le personnel de soins, les seniors et les personnes dans le besoin durant les mesures de confinement décidées pour freiner la propagation du virus. Uber a également prévu un programme de soutien financier pour les chauffeurs et livreurs. Son impact financier devrait se limiter à une centaine de millions de dollars sur les deux premiers trimestres.

Uber constate une forte baisse de la demande de réservations de trajets, qui peut atteindre 70% dans certaines villes. Mais la plateforme compense une partie de cette chute par le succès, en parallèle, du service de livraisons de repas Uber Eats. Celui-ci tourne à plein régime, de nombreuses personnes confinées à leur domicile décidant de commander des repas.