Cet outil développé par Agoria attribue à l'entreprise qui répond à une centaine de questions un code couleur (vert, orange ou rouge). "Vert signifie que la société respecte bien les mesures, orange veut dire que quelques corrections peuvent être apportées alors qu'en cas de voyant rouge, l'entreprise pourrait être amenée à fermer ses portes lors d'un contrôle", explique Bart Steukers, futur CEO d'Agoria.

Le CIRS est basé sur le guide générique "Travailler en sécurité" des partenaires sociaux du Conseil supérieur pour la prévention et la protection au travail, disponible sur le site du SPF Emploi. Le respect des bonnes mesures en matière d'hygiène et de distanciation, l'information fournie aux visiteurs et sous-traitants... sont notamment abordés. L'approche et le contenu ont été discutés avec l'Economic Risk Management Group (ERMG).

La liste de questions est disponible sur le site internet d'Agoria, et sera adaptée si les mesures contre le coronavirus sont assouplies ou renforcées.