Volkswagen va fermer la plupart de ses usines européennes pour "deux à trois semaines", a annoncé mardi le patron du constructeur automobile Herbert Diess. 

Il a en outre prévenu mardi que l'année 2020 sera "très difficile" face à la pandémie du coronavirus, qui continue de progresser mais dont l'impact sur le groupe reste "incertain". "L'année 2020 est une année très difficile", a expliqué le patron Herbert Diess, cité dans un communiqué détaillant les résultats annuels déjà publiés fin février.

"La pandémie du coronavirus nous met face à des défis opérationnels et financiers inconnus", a-t-il ajouté. "Il faut craindre un impact durable sur la conjoncture."

"L'ampleur et la durée de l'impact sur le groupe Volkswagen est incertain", a de son côté estimé le directeur financier, Frank Witter. "Un pronostic fiable est actuellement quasi-impossible."

"Nous prenons toutes les mesures pour soutenir nos employés et leurs familles et pour stabiliser nos opérations", a-t-il déclaré, sans détailler.

Les constructeurs français Renault et PSA avaient annoncé lundi de vastes arrêts de production en raison de l'épidémie de Covid-19 qui se propage en Europe, limitant de plus en plus la vie quotidienne.