Lequel de nos trois opérateurs dispose du meilleur réseau mobile ? De nouvelles cartes, publiées par l'IBPT (régulateur des Télécoms), permettent de répondre partiellement à la question...

Quel opérateur dispose de la meilleure couverture ? Quelle crèmerie est la plus performante en 4G, ou à l'intérieur des bâtiments ? Autant de questions qui taraudent chaque mobinaute à un moment ou un autre, et auxquelles L’IBPT se fait fort de répondre. Le gendarme des télécoms vient justement de mettre à jour ses cartes de couverture de nos réseaux mobiles, qui sont le fruit de "drive tests" (voitures équipées de dizaines de terminaux mobiles qui sollicitent les différents réseaux au moyen de multiples requêtes) effectués en décembre dernier.

Les cartes, dynamiques, sont à consulter ici.

L'organisme explique "avoir décidé d’augmenter la transparence au sujet de la qualité des réseaux de télécommunications mobiles en Belgique". Le régulateur publie des cartes atlas 2.0, qui, fait nouveau, renseignent désormais la présence probable d’une couverture mobile à l’intérieur des bâtiments. Ces cartes sont accompagnées des résultats d’une étude comparant la qualité de l’expérience offerte par les trois opérateurs mobiles. Par ailleurs, une application pour smartphone permet au citoyen de participer aux mesures sur la couverture. Ces informations viendront compléter les données déjà disponibles sur le nouveau site www.ibpt-data.be, sur lequel il est également possible de tester sa vitesse de connexion.

Comment comprendre les cartes ?

Le niveau 0, en rouge, correspond à une absence de couverture. Le niveau 1, en orange, correspond à une couverture de base. Dans les zones concernées, il est dans la plupart des cas possible de téléphoner et transmettre des données à l’extérieur des bâtiments, mais probablement pas à l’intérieur. Le niveau 2, en vert clair, correspond à une bonne couverture. Dans ces zones, il est possible dans la plupart des cas de téléphoner et transmettre des données à l’extérieur des bâtiments et, dans certains cas, à l’intérieur. Enfin, le niveau 3, en vert foncé, correspond à une très bonne couverture. Dans ces zones, il est possible de téléphoner et transmettre des données à l’extérieur des bâtiments, et, dans la plupart des cas, à l’intérieur.

Pour vérifier que les cartes reflètent la réalité, l’IBPT dit avoir a collecté en décembre 2018 près de 285.000 points de mesures, en parcourant 1.345 km, répartis sur l’ensemble du territoire belge. D’après les calculs, effectués en coopération avec l’office belge de statistique, Statbel, les trois opérateurs ont en moyenne une couverture de base de 98% du territoire en 4G. Ils couvrent en moyenne 88% du territoire avec une bonne couverture et 58% du territoire avec une très bonne couverture. Selon les calculs, en moyenne, près de 100% de la population ont accès à une couverture de base en 4G. Enfin, près de 99% de la population ont accès à une bonne couverture et 83% ont accès une très bonne couverture.

Au petit jeu des comparaisons entre les trois opérateurs nationaux, Telenet/Base, malgré une progression et un investissement conséquent dans l'amélioration du réseau mobile racheté à Base, reste en retrait.

La couverture 4G de Proximus :

 
© IBPT

La couverture 4G d'Orange :

© IBPT

La couverture 4G de Base/Telenet :

 
© IBPT