Entreprises & Start-up

Défaut de paiement. L’expression déferle dans tous les médias de la planète depuis l’impossibilité pour la Grèce, de rembourser, à la date du 30 juin, une tranche de 1,6 milliard d’euros au Fonds monétaire international (FMI) et la fin du second plan d’aide financière. La seule bouée de sauvetage financière du pays dépend désormais du maintien par la Banque centrale européenne (BCE) des lignes de prêts d’urgence destinées aux banques grecques.

[...]


La suite de cet éclairage est à découvrir dans la Sélection LaLibre.be (seulement 4.83€ par mois)