Les immatriculations de véhicules neufs ont baissé de 16,42 pc au mois de novembre dernier par rapport au mois de novembre 2007, indique lundi le SPF Mobilité et Transports et la Febiac, la Fédération Belge de l'Automobile et du Cycle. Les chiffres cumulés de l'année restent quant à eux supérieurs de 2,6 pc par rapport à ceux de l'an dernier.

Les immatriculations de véhicules utilitaires légers reculent de 13,9 pc, et celles des camions de 13,24 pc. Les immatriculations de motos connaissent aussi une baisse de 9,77 pc. "La crise financière et économique mondiale touche aussi la vente de voitures en Belgique, ce n'est pas une surprise. Le marché ralentit indiscutablement, mais la chute reste néanmoins encore bien plus limitée que dans bon nombre d'autres Etats membres européens", analyse la Febiac.

En outre, la Febiac insiste sur le fait qu'il y avait eu 22 jours ouvrables en novembre 2007, et seulement 20 en novembre 2008. "Compte tenu de cet élément, nous pouvons estimer que la baisse réelle du marché n'a été que de 6 à 7 pc environ en novembre". Pour 2009, la Febiac s'attend à une baisse du marché de 10 à 20 pc et compte sur le Salon de l'Auto de janvier 2009 pour "donner l'impulsion habituelle au marché".

Enfin, la Febiac lance un nouvel appel aux ministres pour qu'ils créent "d'urgence des incitants constructifs, propres à stimuler le marché des véhicules automobiles (propres et économes)".