Cumerio a annoncé, hier, que son résultat opérationnel (EBIT ou Earnings Before Interest and Taxes, soit le résultat avant intérêts et impôts) récurrent devrait se situer dans une fourchette allant de 87 à 90 millions d'euros en 2006. Le spécialiste belge de la transformation de cuivre révise ainsi ses prévisions à la hausse: fin avril, il tablait sur un EBIT récurrent d'environ 80 millions. Désormais, il prévoit aussi un bénéfice net récurrent, part du groupe, entre 66 et 69 millions d'euros, contre 60 millions précédemment.

Cumerio a annoncé ces prévisions à l'occasion de la publication de ses chiffres semestriels dans un communiqué diffusé, hier, avant l'ouverture des marchés. Le titre en a bénéficié et a clôturé la séance en hausse de 4,35 pc à 17,27 euros.

Au 1 éme r semestre 2006, le groupe a obtenu un EBIT récurrent de 40,1 millions d'euros, en hausse de 20,8 pc par rapport à la même période en 2005, et un bénéfice net récurrent, part du groupe, de 31,26 millions (+44,7 pc). Son chiffre d'affaires, en hausse de 80,91 pc par rapport au 1er semestre 2005, a atteint 1,607 milliard d'euros. Le bénéfice net, part du groupe, pèse, quant à lui, 33,52 millions d'euros, ce qui représente une progression de 44,48 pc. Au 2e semestre, Cumerio «bénéficiera encore de conditions de marché favorables, en particulier en ce qui concerne les frais de traitement et de raffinage pour les concentrés de cuivre», prévoit le groupe.

La banque Degroof, pour laquelle ces résultats sont «à peu près en ligne avec les attentes», a maintenu sa recommandation («conserver») et son objectif de cours (18 euros).

© La Libre Belgique 2006