DaimlerChrysler va vendre le motoriste MTU Friedrichshafen au fonds EQT. Le constructeur automobile germano-américain et le fonds suédois l'ont annoncé mercredi dans deux communiqués séparés. EQT reprend également des activités dans les moteurs d'une autre filiale de DaimlerChrysler, la société américaine Detroit Diesel. Le constructeur précise s'être mis d'accord avec EQT sur une valorisation de 1,6 milliard d'euros. La presse allemande avait spéculé sur un montant un peu supérieur d'entre 1,7 à 1,9 milliard d'euros.

Une fois pris en compte l'endettement et les obligations en terme de retraites, DaimlerChrysler retirera de l'opération 1 milliard d'euros de liquidités, précise le communiqué du groupe. Cela permettra notamment de financer un lourd plan social lancé en septembre dans la filiale Mercedes, où 8500 emplois vont être supprimés d'ici à un an.

DaimlerChrysler prévoit de boucler l'opération au premier trimestre 2006. Elle doit auparavant obtenir le feu vert des autorités de la concurrence, et être soumise au ministère de l'Économie. Berlin dispose en effet depuis septembre d'un droit de regard sur les transactions permettant à un investisseur étranger de détenir au moins 25pc du capital d'un groupe allemand «ayant une compétence centrale dans la production militaire».

L'ancien gouvernement du chancelier Gerhard Schröder n'avait pas exclu d'en faire usage dans le cas de MTU Friedrichshafen, spécialisé dans les moteurs pour les bateaux, les chars et les locomotives. À Francfort, hier, l'action DaimlerChrysler a terminé en hausse de 1,33pc à 43,37 euros.

© La Libre Belgique 2005