Dassault Aviation a enregistré l'an dernier un bénéfice net en hausse de 24,5% à 713 millions d'euros, porté par une livraison record d'avions de combat Rafale à l'export, a annoncé jeudi le constructeur aéronautique dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires affiche une hausse de 44% à 7,3 milliards d'euros. La part Défense export représente 58% de cette activité à la faveur de la livraison au Qatar, à l'Egypte et à l'Inde de 26 Rafale en 2019, contre 9 livrés en 2018.

Le chiffre d'affaires Défense pour la France a revanche revanche reculé de 16,8% à 887 millions d'euros, et celui de la division d'avions affaires Falcon de 15,6% à 2,2 milliards d'euros.

Cette baisse est liée au "nombre inférieur d'avions neufs et d'occasions livrés". Dassault a livré 40 Falcon en 2019 alors qu'il en prévoyait 45 mais a dû "faire face à un marché difficile".

Dassault a enregistré 40 nouvelles prises de commandes pour ses Falcon, portant le total des prises de commandes du groupe à 5,7 milliards d'euros en 2019. Celles-ci comprennent également un important contrat de 10 ans, baptisé Ravel, portant sur le maintien en condition opérationnelle (MCO) des Rafale de l'armée française.

Le carnet de commandes à fin 2019 s'établit à 17,8 milliards d'euros, comprenant 75 Rafale (28 pour la France, 47 pour l'export) et 53 Falcon.

Le ratio de prises de commandes sur chiffre d'affaires (book-to-bill), qui mesure le renouvellement du carnet de commandes, est de 0,78 sur l'année.

En ajusté, le bénéfice net s'inscrit en hausse de 19,5% à 814 millions d'euros, pour un résultat opérationnel de 765 millions.

La marge opérationnelle a progressé à 10,4% du chiffres d'affaires. Elle s'était établie à 9,2% en 2018 hors effet d'une indemnité versée par Safran pour la résiliation du contrat pour le moteur d'avions d'affaires Silvercrest.

Les dépenses de recherche et développement sont passées de 669 millions d'euros en 2018 à 765 millions en 2019, "en raison du développement simultané de deux programmes Falcon", dont le Falcon 6X dont l'entrée en service est prévue en 2022.