Le constructeur aéronautique américain, qui doit faire face à la fois aux déboires du 737 MAX et aux conséquences de la pandémie sur les compagnies aériennes, n'a par ailleurs enregistré aucune commande le mois dernier, et livré seulement 13 appareils.

Le constructeur mise sur un redressement des livraisons dès que le 737 MAX recevra le feu vert des autorités aériennes pour une remise en service.

"L'Agence fédérale de l'aviation est dans les dernières étapes de l'examen des changements proposés pour le Boeing 737 MAX", a indiqué lundi le responsable de l'organisme dans un message transmis à l'AFP.

"Nous nous attendons à ce que ce processus se termine dans les prochains jours, une fois que l'agence estimera que Boeing a réglé les problèmes de sécurité ayant joué un rôle" dans les deux accidents de Lion Air et Ethiopian Airlines ayant fait 346 morts en 2018 et 2019, a ajouté Steve Dickson.

Les compagnies pourront ensuite engager la formation de leurs pilotes, ce qui pourrait prendre plusieurs semaines.

American Airlines a pour l'instant prévu de remettre en service le 737 MAX à la toute fin de l'année, avec des vols une fois par jour entre le 29 décembre et le 4 janvier sur des trajets Miami-New York.

Southwest, qui compte de nombreux 737 MAX dans sa flotte, ne prévoit a priori pas de refaire voler des passagers dans l'avion avant le deuxième trimestre 2021.