Wirenotes Learning

Alors que les examens de fin d'année scolaire pointent le bout du nez et que la pandémie pèse toujours davantage sur le monde de l'école (élèves, enseignants, …), la start-up Wirenotes a décidé de venir en aide aux élèves et étudiants francophones belges. Par l'intermédiaire de sa plateforme Wirenotes Learning (cours particuliers, entraide et support éducatif pour élèves du primaire, secondaire et du supérieur), la start-up bruxelloise offre gratuitement, depuis le 21 avril, des cours particuliers individuels à 50.000 familles et ce jusqu’à fin septembre avec ses 2.500 tuteurs. Les parents qui désirent recourir gratuitement à ces cours particuliers pour leurs enfants peuvent introduire leur demande jusqu'au 30 septembre sur le site web www.wirenoteslearning.com. "Nous comptons sur les autorités pour étendre cette offre à encore plus de familles, afin de les soutenir dans cette période difficile Il faut intervenir d'urgence pour éviter que le retard d'apprentissage accumulé jusqu'à présent n'handicape durablement cette génération d'élèves et d'étudiants", explique Cédric Goffeau, le CEO de Wirenotes. Lequel fait observer qu'en Flandre, le gouvernement Jambon a libéré 30 millions d'euros pour soutenir les 3.000 écoles sont disposées à solliciter davantage d'enseignants pour donner des cours particuliers.

Girleek

Girleek, plateforme de formation au digital fondée et dirigée par Julien Foulon, annonce une nouvelle collaboration avec Bruxelles Formation. Il s'agit d'une formation de 3 mois en e-learning, avec activités interactives collaboratives et accompagnement de projets professionnels. L’objectif, à l'issue de de cette formation, est de permettre aux participants de créer du contenu pour les entreprises, via les réseaux sociaux et les outils du numérique, et de prétendre à des postes juniors de spécialiste SEO/SEA, de community manager, de concepteur web, de chef de projet ou encore de rédacteur web. Cette formation est organisée à temps partiel et, en majeure partie, en distanciel afin de permettre aux apprenants ne pouvant pas suivre une formation intensive (obligations familiales, travail à temps partiel, …) d’y prendre part avec facilité. La formation ouverte aux chercheurs d'emploi de la Région de Bruxelles-Capitale inscrits chez Actiris. Si cette formation vous intéresse, Julie Foulon a prévu d'organiser deux séances d'informations les 4 et 11 mai à 10 heures.

Sommet des Entrepreneurs

La 4e édition du "Sommet des Entrepreneurs" se tiendra, en mode digital et interactif, du 26 au 29 avril. Organisé par le VentureLab (incubateur de HEC-Liège pour les étudiants-entrepreneurs), cet événement se présente comme un lieu de rencontre entre les entrepreneurs d'aujourd'hui et de demain. Sept sessions seront au menu de cette édition, dont un "marché virtuel de start-up" et un "JT spécial entreprendre pour créer le futur". Infos: lesommet.be.

Tuli

Tuli, la start-up qui commercialise des gourdes en céramique annonce que les gourdes sont désormais disponibles dès aujourd'hui dans les magasins du monde Oxfam. "Je m'étais toujours dit que j'aimerais que les bouteilles Tuli se retrouvent chez Oxfam... Tout simplement parce que nous partageons les mêmes valeurs engagées et solidaires", explique la fondatrice, Nathalie Peeters. La start-up bruxelloise a également commencé à commercialiser son deuxième produit à impact positif, la carafe.

In The Air

Les magiciens liégeois d’In The Air partent à la conquête de la Flandre avec un nouveau spectacle interactif “The Hustler”. Et pour celui-ci, ils ne seront pas deux mais bien trois puisque le magicien néerlandophone renommé Luc Apers les rejoint dans l'aventure. Cet ancien avocat anversois, s’est produit dans de nombreux théâtres en Belgique et en France, apporte ainsi son expérience et sa créativité aux deux magiciens liégeois. "C’est un honneur pour nous de collaborer avec Luc Apers", se réjouit le magicien et co-fondateur de In The Air, Philippe Bougard. "Depuis 10 ans, plus de 95% de nos prestations se déroulaient en Wallonie, en Suisse ou en France. Nous avons enfin saisi l’opportunité de nous lancer sur le marché néerlandophone, notre entreprise se situant à seulement 10 km de la Flandre à vol d’oiseau." Le nouveau spectacle sera disponible en trois langues : Français, Anglais et Néerlandais.