PaxFamilia

GuiSquare, la "WealthTech" derrière la plateforme de planification patrimoniale PaxFamilia, vient de boucler une levée de fonds de 1,4 million d’euros. Objectif : accélérer sa croissance et étendre la base de conseillers patrimoniaux. Mené par la famille d’Arnoud de Pret et la banque BNP Paribas Fortis, l'actionnaire historique de GuiSquare, ce tour de table donne à la start-up bruxelloise les moyens de mettre en œuvre sa vision, qui est d'être l’interface patrimoniale de référence des familles et des conseillers qui les accompagnent en Europe. "Depuis notre lancement commercial en 2018, nous avons ouvert notre solution au travers de conseillers à plus de 18.000 familles en Europe. Avec les 21 membres de l’équipe, nous avons atteint le seuil de rentabilité en 2020. Cette levée de fonds nous permettra de continuer à investir dans le développement de notre plateforme, mais également d’accélérer notre croissance en offrant nos fonctionnalités à un plus large spectre de conseillers, pour plus de facilité pour les familles utilisatrices", commente Guillaume Desclée, CEO et co-fondateur de GuiSquare.

BulkBar/Javry

BulkBar et Javry ont décidé d'unir leurs forces à partir du mois de mai. Alors qu'on assiste à un retour progressif dans les entreprises, les deux start-up proposent une solution complète de pause-café "saine, éco-responsable et zéro déchet" aux PME belges. Cette solution intègre du café éthique, torréfié en Belgique, allié à des encas sains et en vrac. “Proposer des fruits secs bio en vrac à côté d’un café qui partage les valeurs de BulkBar est apparu comme une évidence, explique Virginie de Selliers, co-fondatrice de BulkBar. Ce partenariat nous permet de toucher plus de clients et d’améliorer le quotidien de centaines d’employé·es belges. C’est primordial en cette période morose !”. "Nous partageons cette même envie de promouvoir sur le lieu de travail une alimentation saine et durable. C’est ce qui nous a poussé à unir nos forces !”, complète Maxence Lacroix, co-fondateur de Javry.

Happy Hours Market

La start-up Happy Hours Market, active depuis une vingtaine de mois dans plusieurs communes bruxelloises, lancera sa première franchise à Namur à partir du 3 mai. Une première d’une longue série, selon Ludovic Libert et Aurélien Marino, fondateurs de Happy Hours Market. "Nous sommes à un stade où il est important de se développer rapidement et le principe fondamental de la franchise est la réitération du succès. S’étendre et faire connaître notre marque en Wallonie était un de nos objectifs pour 2021 et après la préparation du dossier financier, d’une étude de viabilité, de formations et d’un suivi de démarrage, nous avons choisi Namur, capitale de la Wallonie, pour l’expansion de notre activité". Happy Hours Market a développé une nouvelle forme de réseau de distribution pour éviter que les invendus des supermarchés ne finissent à la poubelle et, ainsi, diminuer le gaspillage en vendant ces produits de consommation. Happy Hours Market collecte auprès de partenaires les produits à l’échéance de leur date de vente. Une partie est vendue à moitié prix aux particuliers via la plateforme web et l’app, l’autre partie est livrée tous les jours et gratuitement à des ASBL. Infos sur www.happyhours.be.

BeAngels

Destiné aux entrepreneurs appartenant à la communauté BeAngels, le "Start-up Pack" est un ensemble d’avantages et de réductions négociés auprès de sociétés qui peuvent être utiles dans le développement de jeunes pousses tels que la stratégie de pricing, l’hébergement et stockage de données, des conseils juridiques ou RH…. Tous les avantages sont dorénavant consultables en ligne sur le site de BeAngels dans une nouvelle section créée à cet effet. Au total ce sont 16 sociétés qui ont accepté de collaborer pour rendre leur service plus accessible. Les entrepreneurs ayant été financés par BeAngels ou ayant pu pitcher leur projet devant les membres du réseau peuvent bénéficier de ces offres.

Orange Fab

Malgré un contexte complexe, Orange Belgium va de l’avant avec Orange Fab, son programme d’accélération pour les start-up. Après une présélection et une présentation des projets, Iristick, OTIV et MyPitch ont été retenues pour rejoindre la 4e saison du programme. Le thème de cette nouvelle saison? La 5G. L'idée est de voir comment ces trois start-up et Orange Belgium pourraient co-innover sur des applications pertinentes de cette technologie pour les consommateurs et les entreprises. Les trois start-up participeront d’abord à un atelier en ligne pour définir, avec les experts et les business units d’Orange Belgium, un projet de co-innovation. Elles y travailleront, ensuite, durant 4 à 6 mois, avec de parvenir à un "Proof Of Concept".