Face à ses actionnaires dans le cadre de leur assemblée générale annuelle (1), le CEO de Delhaize, Pierre-Olivier Beckers, a rappelé les résultats et la stratégie du groupe. Un rappel qui, entre les lignes, cachait quand même plusieurs informations concernant la Belgique.

D'abord, la mise en place dès cette année du plan "Excel 2008-2010" de réduction des coûts. Une cinquantaine de projets sont en chantier. "On ne peut pas les détailler tous", explique Guy Ellewaut, directeur de la communication du groupe. "Comme il y a aussi des implications sociales (pas question de pertes d'emploi, mais plutôt de changements de fonctionnement), chaque point doit d'abord faire l'objet d'une discussion au conseil d'entreprise." "Excel 2008-2010" a été mis sur pied par une équipe de collaborateurs et membres du management, détachés de leurs fonctions pendant 125 semaines.

Trois projets sont sur les rails. Le premier, entamé en 2007, permet une économie annuelle de 2 millions d'euros. Il s'agit de la réorganisation du transport. "Nous éliminons 2 millions de kilomètres par an, détaille Pierre-Olivier Beckers, grâce à des camions capables de transporter plusieurs types de marchandises différents". La viande et les fruits et légumes, en l'occurrence.

Second projet : l'automatisation du centre de distribution de produits frais situé à Zellik. Economie : plus de 10 millions d'euros. "Entamée cette année, elle sera bouclée dans deux ans", précise encore Guy Ellewaut.

Dans ce même ordre d'idées, un centre européen informatique a été mis sur pied en 2007 pour répondre à la fois aux besoins de la Belgique, de la Grèce et de la Roumanie.

Puisqu'on parle réduction des coûts, la facture énergétique est évidemment visée, elle aussi. "En 2007, Delhaize Belgique a réussi à diminuer sa consommation d'énergie de 2 pc, rapporte le CEO, grâce à des initiatives toutes simples comme l'ajout de couvercles sur les congélateurs".

"Pour 2008, rappelle-t-il encore, nous prévoyons une croissance de nos revenus de 4 à 5,5 pc et une croissance du bénéfice des activités de 25 à 30 pc pour l'ensemble du groupe". Pas d'inquiétude donc, apparente en tout cas, concernant d'éventuels effets de la crise aux Etats-Unis (où le groupe réalise 75 pc de son chiffre). "Pour que notre entreprise sorte renforcée de cette période de défis, le mieux est de nous concentrer, outre les réductions de coûts, sur des initiatives commerciales."

Ce qui signifie, à nouveau pour la Belgique, deux innovations concrètes. Après avoir investi pour baisser le prix de 600 produits, Delhaize lancera cette année sa marque propre haut de gamme ("Taste of Inspirations"). Enfin, le programme "guiding stars" sera lancé en 2009. "Les contacts sont effectivement en cours avec nos fournisseurs", confirme Guy Ellewaut. Aux Etats-Unis, ce programme d'information nutritionnelle (qui donne de zéro à quatre étoiles en fonction de l'intérêt du produit à ce niveau) a fait un tabac. Au point que le groupe en prépare une licence à vendre aux concurrents.

(1) Au cours de laquelle toutes les résolutions ont été approuvées, dont la nomination de François Cornélis comme administrateur et le versement d'un dividende de 1,44 euro brut/action (+9,1 pc).