Chaque année à pareille époque, le groupe de consultance Deloitte publie un rapport sur les principales tendances dans le secteur des télécommunications, des médias et des nouvelles technologies (TMT). "La Libre" a pu jeter en primeur un coup d’œil sur les conclusions de ce rapport pour 2011. Parmi les principales conclusions de ce rapport, notons que Deloitte estime qu’un ordinateur sur deux vendu en 2011 ne sera plus un ordinateur. Cette espèce en voie de disparition fera place à des smartphones, des tablettes et des netbooks. Les ventes combinées de ces engins dépasseront le cap des 400 millions d’unités. Bien entendu, les ordinateurs traditionnels resteront les plus utilisés, expliquent encore les auteurs de l’étude, mais "2011 pourrait bien marquer le point de basculement vers un environnement beaucoup plus hétérogène". Deloitte estime que 25 % des tablettes vendues en 2011 seront achetées par des entreprises, et que cette tendance ira croissant dans les années à venir. Pour les départements informatiques, ceci signifie plus de difficultés et plus de coûts dans la gestion d’un parc mixte sans système opérationnel standard

Autre tendance, celle de l’accroissement du volume de données téléchargées depuis des appareils informatiques nomades via des réseaux Wi-Fi publics (+ 20-25 %) plutôt que par le biais de réseaux cellulaires à large bande. Cette modification de l’utilisation sera notamment liée à l’ouverture de "hotspots Wi-Fi" par des commerçants ou des centres commerciaux. La tendance viendra des Etats-Unis cette année avec un élargissement en 2012. "Ceci donne la possibilité aux clients de comparer les prix par Internet lorsqu’ils font leur shopping", explique en substance Luc Van Coppenolle, Industry Leader TMT chez Deloitte Belgique.

Et la télé traditionnelle ? Elle devrait renforcer son statut de "super-média" cette année avec des téléspectateurs qui passeront 140 milliards d’heures de plus face à leurs écrans cette année, estiment les auteurs de l’étude, se basant notamment sur le succès de la télévision à la demande dans les pays émergents. Au niveau mondial, "la publicité télévisée engrangera 10 milliards de dollars supplémentaires et 40 millions de nouveaux téléspectateurs s’ajouteront aux téléspectateurs existants, soit 3,7 milliards de téléspectateurs dans le monde". L’étude s’est aussi penchée sur l’e-gouvernement aux services duquel 90 % des entreprises vont avoir recours, contre 75 % en 2010. Au niveau des citoyens, on devrait assister à une progression de 10 % du nombre d’utilisateurs. "Certains pays pourraient même se doter d’un ministre de l’Informatique", avance encore Deloitte dans ses conclusions.

A trouver pour la suite ? Des batteries plus efficaces pour suivre la demande de portables de plus en plus performants et gourmands. Et, pour le secteur des concerts live, de nouveaux Rolling Stones pour remplacer les anciens et les groupes de leur génération