La compagnie aérienne américaine en faillite Delta Air Lines a l'intention de supprimer de 7 à 9.000 emplois d'ici la fin 2007, soit jusqu'à 17 pc de ses effectifs, a-t-elle annoncé dans un communiqué jeudi.

Delta Airlines emploie actuellement 52.000 personnes, a précisé une porte-parole de la compagnie partenaire d'Air France-KLM airline.

Le PDG, Gerald Grinstein, a également annoncé toute une série de mesures qui doivent permettre à l'entreprise de faire des économies supplémentaires de 3 milliards de dollars d'ici fin 2007, qui comprend notamment des réductions des salaires.

Ce nouveau plan de restructuration "doit permettre de sauver Delta à court terme, pour qu'elle puisse se battre et gagner sur le long terme", a déclaré M. Grinstein dans un message aux employés.

Ces nouvelles suppressions d'emplois viennent s'ajouter à celles qui avaient été annoncées l'année dernière. Delta avait déjà tenté de mettre sur pied un plan d'économies de 5 milliards de dollars qui devait la sauver de la faillite.

Les efforts de la compagnie aérienne ont été réduits à néant par la flambée des prix du kérosène et une guerre des prix aux Etats-Unis.

Elle s'est placée sous la protection de la loi sur les faillites le 14 septembre.