Trente douaniers américains opéreront dans ce cadre à l'aéroport de Bruxelles. Ce système de "preclearance" permettra aux voyageurs de déjà faire contrôler leurs passeports et formulaires officiels pour le service d'immigration, directement en Belgique et non plus à l'arrivée sur le sol américain.

Ce dispositif va renforcer l'attrait du Brussels Airport, selon M. De Croo. "Les vols américains alimentent le réseau africain, l'un des atouts de Brussels Airlines", a-t-il déclaré tout en s'expliquant sur le plan de sauvetage accordé à la compagnie aérienne belge. Selon le ministre, cette procédure de "preclearance" existe, en Europe, uniquement en Irlande.