Pour mieux lancer l'iPhone en Pologne, l'opérateur Orange a payé des figurants pour former de fausses files d'attente devant ses magasins dans la nuit de jeudi à vendredi, a reconnu la société. "Il s'agissait d'une action de marketing. Nous avons trouvé que cela était une stratégie intéressante", a déclaré à l'AFP Wojciech Jabczynski, porte-parole de Telekomunikacja Polska (TP), la filiale polonaise de France Telecom à qui appartient Orange.

Avant la mise en vente de l'Iphone vendredi à 00H00, on a pu voir jeudi devant les principaux magasins d'Orange des files d'attente, formées surtout de jeunes gens. Certaines personnes proposaient même de vendre leur place dans la file d'attente pour des prix allant de 100 à 300 zlotys (31 - 93 EUR).

"Le but était d'attirer l'attention des gens. Les personnes dans les files d'attente informaient les passants sur l'iPhone", a ajouté M. Jabczynski. La démarche est d'autant plus ironique que jusqu'à la chute du communisme, il y a presque 20 ans, les Polonais étaient constamment contraints de faire des queues pendant des heures pour acheter des produits de première nécessité, à cause des pénuries récurrentes.

Le porte-parole de TP s'est déclaré satisfait des résultats du lancement mais s'est refusé à donner des chiffres. "On ne pouvait pas s'attendre à une même fièvre qu'aux Etats-Unis, compte tenu du fait que les produits Apple sont peu connus en Pologne et en Europe centrale", a-t-il admis. "Au total 38.000 personnes se sont inscrites sur notre page internet pour être tenues au courant des nouvelles d'iPhone avant son lancement", a-t-il ajouté. "L'intérêt pour le téléphone d'Apple ira grandissant avec le temps". En Pologne, l'iPhone a également été lancé vendredi par un autre des quatre opérateurs mobilies, Era, contrôlé par Deutsche Telekom.