C’est l’époque des bonnes affaires. En septembre… et en octobre. De quoi booster les ventes plus longtemps.

 

Depuis des années, le mois de septembre est synonyme de foires aux vins. C’est la période que privilégie la grande distribution pour proposer de belles bouteilles, des bouteilles hors de l’assortiment habituel, des promotions et autres prix plus ou moins cassés, ou le tout à la fois. Avec, à la clé, un joli pic des ventes…

Jusqu’ici, aux Match, Intermarché, Makro, et aux Delhaize, Colruyt et Carrefour, succédait, en octobre, le seul Cora qui clôturait la saison en beauté.

Cette année, la donne change un brin avec une réelle volonté d’occuper le terrain en octobre aussi. Pour faire concurrence à Cora, mais pas seulement.

Pour éviter d’attendre décembre…

Si Colruyt reste fidèle à sa politique d’actions en trois volets (voir épinglé) qui mord légèrement sur le mois suivant, Carrefour propose d’abord 200 vins dans ses Carrefour Market en septembre et 400 vins (qui complètent l’assortiment habituel) dans ses hypermarchés… du 4 au 23 octobre. L’an dernier, la deuxième action, dans les Market, se déroulait du 23 septembre au 11 octobre. De quoi permettre aux clients d’éventuellement combiner des achats successifs dans les deux types de magasins et attirer le chaland plus longtemps, à travers deux offres distinctes.

Chez Delhaize, la foire aux vins occupe trois semaines en septembre, au lieu de quatre habituellement. Et le distributeur organise cette année une seconde vague pour des vins plus haut de gamme ("premium") entre le 12 et le 25 octobre.

L’idée étant pour les distributeurs d’être présents sur une plus longue période pour stimuler les ventes, évidemment."Si on concentre tous nos efforts sur septembre, il faut ensuite attendre décembre pour que les ventes décollent à nouveau, explique Alain Pardoms, acheteur vin chez Delhaize. Il y avait un creux…"